Porte-jarretelles

  1. Serial Lover -
  2. Lingerie sexy : les quatres règles ! -
  3. Lingerie femme -
  4. Bas & collants -
  5. Porte-jarretelles

Un porte-jarretelles est un vêtement de type ceinture dont le seul but est de tenir les vêtements. Un porte-jarretelles, si vous le prenez au sérieux. Les porte-jarretelles – bas – se portent généralement de façon autonome. Le côté intérieur du bas est recouvert d’une fine couche de silicone au niveau des cuisses, qui adhère à la peau et empêche le bas de glisser. La dentelle épaisse dans cette zone cache le revêtement, de sorte que les bas semblent se tenir – une façon très agréable de porter les jarretières. Même si dans ce cas, il ne s’agit plus d’un porte-jarretelles, car le mot vient de l’anglais: bracelet signifie sangle. Ce sont donc les bas qui tiennent le coup.

Pour ceux qui préfèrent un style plus traditionnel et n’aiment pas le léger enduit de caoutchouc sur leur peau, ils optent pour des bas traditionnels – sans enduction. Ils sont attachés au slip ou au corps par de petites sangles. Cependant, il peut être désagréable de porter des bretelles toute la journée. Si vous changez vos bas ou enlevez vos chaussettes maintenant, vous ne voudrez pas enlever vos sous-vêtements immédiatement. Dans ce cas, il est recommandé d’utiliser un porte-jarretelles discret, qui couvre tous les types de lingerie imaginables dans un design élégant, qui s’harmonise généralement avec les jarretelles et les sous-vêtements et offre un point culminant pour les heures intimes. La ceinture maintient les bretelles de la jarretière même en haut, lorsque ni culotte ni corps ne sont portés. Ainsi, la beauté se marie à la praticité.

D’ailleurs, les bretelles ne sont ni un vêtement tristement célèbre ni un nouveau vêtement: des fouilles archéologiques dans les sépultures alémaniques du IVe au VIIe siècle ont permis de dégager des boucles qui ont servi à sécuriser les bandes de mollets (précurseur des bas d’aujourd’hui). Et dans la tombe d’Henri VI (empereur du Baptême, mort en 1197) on trouva une ceinture, qui était munie de rubans de soie pour la fixation de Beinlingen. Historiquement vu, le porte-jarretelles n’est donc pas un vêtement purement féminin et n’ a probablement guère servi à des fins érotiques. Le développement vers un vêtement de nature sensuelle n’ a eu lieu qu’après les années 1960 avec l’émergence des collants.

Voir aussi :
  • Bas auto-fixants
  • Bas de contention
  • Bas jarretelles
  • Bas pour femmes
  • Bas résille
  • Bretelles jarretelles
  • Collant de soutien
  • Collants fantaisie
  • Collants nylon
  • Collants opaques
  • Collants Ouverts / Collants érotique
  • Ensembles Bas + porte-Jarretelles
  • Jarretières
  • Porte jarretelles auto-fixant
  • Comment bien porter ses bas ?