Tendance printemps-été 2010: lingerie vue

De temps en temps, dans l’univers passionnant de la mode, se révèlent des tendances longuement attendues. Les premiers signes que le monde souhaitait se déshabiller un peu plus qu’auparavant se sont profilés l’automne passé, mais une fois avec l’été, les créateurs ont pris l’initiative.

A l’automne 2009, les présentations Dior, Lanvin, Loewe, Ninna Ricci, Jean Paul Gaultier, Preen ou Paule KA pour l’été 2010 nous avertissaient qu’on laisserait voir un peu plus la peau…Les tenues proposées par les créateurs sont séduisantes et pas du tout vulgaires, même si on pouvait s’y attendre, puisqu’on parle de la transparence et de la lingerie vue.

Le sous-vêtement – « underwear », devient maintenant « outwear », mais le danger de la vulgarité et de l’aspect « bon marché » a été soigneusement évité par les experts du style.

Il s’agit en fait d’un romantisme qui glisse légèrement vers le burlesque.  Les vedettes n’ont pas tardé à adopter le nouveau style et on ne parle pas de Lady Gaga, qui selon toutes les apparences, a décidé d’exposer sa lingerie portant toujours des pantalons transparents. On parle ici de noms tels Kate Bosworth, Liv Tyler, Courtney Love ou Jessica Stam.

Sienna Miller est l’une des actrices qui ont fait leur apparition en public portant des dessous  à la vue. Les illustrés des revues, tout comme les collections des créateurs ont laissé se voir  le soutien-gorge, le corsage et ont innové par les pièces de lingerie portées par-dessus des vêtements ou y englobées.

Des créateurs tels que Stella McCartney ou des mannequins célèbres comme Natalia Vodianova ont abordé aussi le design de lingerie. Stella a créé une nouvelle ligne qui porte son nom et Natalia collabore avec Etam pour la collection Natalia pour Etam.

La transparence et le jeu de la séduction se sont frayé chemin sur le podium dans les collections vestimentaires des grands designers. La dentelle, le voile et la broderie sont les mots-clés des créations. Les détails pris des collections de sous-vêtements et les matériaux utilisés pour les dessous, tout devient maintenant possible et se retrouve dans le « outwear » moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.