Accessoires

Test de l’oeuf vibrant Ocean Dream d’Adrien Lastic

  1. Serial Lover -
  2. Lingerie sexy : les quatres règles ! -
  3. Lingerie femme -
  4. Soutiens-gorge -
  5. Taille de bonnet -
  6. Test de l’oeuf vibrant Ocean Dream d’Adrien Lastic

Notre partenaire Sextoys Addict nous a envoyé un nouveau sextoy à tester : l’oeuf vibrant Ocean Dream de la marque Adrien Lastic.

Ce fut encore une première pour nous, car nous n’avions jamais eu l’occasion d’essayer d’oeuf vibrant. De même, nous ne connaissions pas la marque Adrien Lastic.

Présentation de l’oeuf vibrant

L’Ocean Dream est donc un oeuf vibrant télécommandé, livré avec une télécommande séparée, car celle-ci a la particularité de pouvoir s’utiliser avec plusieurs sextoys de la marque Adrien Lastic. L’oeuf que nous avons reçu est de couleur violette tandis que la télécommande est noire et rose. Dommage que les deux soient dépareillés, même si ça n’enlève rien à leurs performances ! Il semblerait néanmoins que l’oeuf existe également en rose et en noir, mais la télécommande n’a qu’un seul coloris.

L’oeuf mesure 7,7 cm de longueur pour 3 cm de diamètre et se termine par une ficelle de 10 cm de long. La surface de l’oeuf est un peu bosselée, et avec un peu d’imagination, on peut dire qu’il ressemble à un coquillage (océan = coquillage, logique non ?).

La partie basse de l’oeuf se dévisse pour laisser apparaître un compartiment pour mettre les piles (2 piles AAA, non incluses). Le tout est conçu de façon à être bien hermétique, ce qui en fait donc un sextoy waterproof. De plus, un petit joint en caoutchouc assure l’étanchéité de l’objet une fois vissé.

Au niveau des matériaux, l’oeuf vibrant Adrien Lastic est conçu en plastique ABS avec une finition type « silicone velouté ». Visuellement, c’est très joli, mais au toucher on sent que c’est du plastique. J’aurais apprécié que l’oeuf soit un peu plus « moelleux ». Néanmoins, il ne contient pas de phtalates, c’est donc un sextoy tout à fait sain pour l’organisme et très facile à nettoyer.

La télécommande est à peine plus petite que l’oeuf, puisqu’elle mesure environ 7 cm de long pour un peu plus de 4 cm de large. Monsieur parvient assez facilement à la faire tenir dans sa main mais pas moi. Cela peut s’avérer être un inconvénient si on décide d’utiliser l’oeuf vibrant dans un lieu public.

En effet, le look de la télécommande est assez flashy à cause du rose, et on pourrait difficilement la faire passer pour ce qu’elle n’est pas. Elle est munie de trois boutons :

  • Un bouton On/Off
  • Un bouton +
  • Un bouton –

La manipuler est donc très facile, que ce soit pour l’allumer, pour l’éteindre ou pour naviguer entre les modes de vibrations (dont je vous parlerai juste après). La télécommande LRS (Lastic Remote System) dispose également d’un petit écran sur lequel figure le numéro du mode de vibration ainsi que l’expression « Exploring Senses » dont les lettres apparaissent au fur et à mesure qu’on augmente les vibrations. Enfin, la télécommande fonctionne à l’aide d’une pile plate et n’est pas waterproof.

Parlons maintenant des modes de vibrations de l’oeuf vibrant Ocean Dream, qui sont au nombre de 10. Les 3 premiers sont des modes de vibrations continues d’intensité croissante. Ensuite, nous avons toute une série de modes de vibrations discontinues, qui sont difficilement illustrables.

Dans la main, les vibrations sont assez puissantes (un peu moins que celles du Mia de Lelo ou du Fairy Pocket Mini, mais beaucoup plus que celles du RO-80mm). Quant au niveau sonore, il est très supportable dans l’intimité, par contre dans un lieu public, vous pouvez oublier. On l’entend très facilement, et même si ça ressemble à un portable qui vibre, vous risquez de vous attirer de drôles de regards si vous ne décrochez pas !

Pour finir, l’oeuf vibrant est livré avec une petite pochette de rangement, où l’on peut très aisément faire tenir l’oeuf et sa télécommande, ainsi qu’une paire de piles de rechange (au cas où). La pochette est faite dans un tissu blanc satiné, un peu moins chic qu’une pochette Lelo mais tout de même très pratique !

Efficacité de l’Ocean Dream

La première fois que j’ai voulu insérer l’oeuf vibrant, j’ai eu un peu peur que sa taille ne soit trop importante et qu’il me gêne. A ma grande surprise, il s’insère très facilement, surtout si on utilise du lubrifiant (mais ce n’est pas indispensable si vous êtes déjà bien mouillée). Une fois inséré, on ne le sent pas du tout, ce n’est donc pas du tout gênant. Vous pouvez très bien vaquer à vos occupations pendant que vous le portez.

Monsieur allume la télécommande et je sursaute légèrement sous la surprise. Les vibrations sont agréables, mais sans plus. C’est loin d’être orgasmique et il arrive même que je les ressente à peine. Il navigue entre les modes de vibrations pendant que je m’occupe de lui. Selon les positions, j’ai l’impression que les vibrations « résonnent » un peu plus fort (au niveau du bruit).

Ce qui est dommage, c’est que la télécommande ne donne pas d’aperçu des vibrations en cours. Celui qui la manipule n’a donc aucune idée de ce que ressent sa partenaire. Il aurait été appréciable d’avoir un repère visuel ou alors de faire vibrer également la télécommande.

En ce qui me concerne, je trouve aussi que certains modes de vibrations discontinues sont assez difficilement identifiables. C’est-à-dire que les variations sont tellement faibles qu’on dirait presque qu’elles sont continues. Néanmoins, il y a pas mal de choix, et on peut facilement trouver un mode qui nous convient.

La télécommande est censée avoir une portée d’environ 10 m. Nous avons essayé de nous placer dans deux pièces différentes de notre appartement, et cela fonctionne plutôt bien. Je pense que l’estimation est assez juste. Par contre, nous avons eu un petit problème avec la télécommande : après l’avoir éteinte, l’oeuf continuait de vibrer… Nous avons aussi remarqué un petit décalage entre le moment où l’on appuie sur un des boutons de la télécommande et le moment où l’oeuf réagit. Néanmoins, ça n’a pas l’air d’avoir un rapport avec la distance entre l’oeuf et la télécommande, puisqu’on le note également lorsqu’ils sont juste à côté.

J’ai également essayé d’utiliser l’oeuf vibrant Ocean Dream en tant que vibromasseur clitoridien, et je dois dire que les sensations sont très agréables. On atteint très facilement l’orgasme, par contre, la prise en main est un tout petit peu moins aisée qu’avec un sextoy prévu à cet effet.

Enfin, pour le retirer, c’est tout aussi facile que pour l’insérer, il glisse tout seul. J’aurais juste apprécié que la ficelle soit un peu élastique car là elle est complètement rigide. Ça scie un peu les doigts si on tire fort et j’ai peur de la casser ou de l’arracher (bien que ça ait l’air très solide tout de même, c’est juste dans ma tête).

Conclusion

Je n’ai pas été convaincue par l’oeuf vibrant Ocean Dream d’Adrien Lastic, car les vibrations sont trop faiblardes à mon goût quand il est inséré. De plus, bien qu’il soit censé être discret au niveau sonore, on peut très facilement l’entendre quand il est allumé. Du coup, il me semble très difficile de pouvoir le porter dans un lieu public (sauf éventuellement en boîte ou à un concert, mais oubliez-le si c’est pour aller faire vos courses ou aller au cinéma).

En revanche, il est très agréable à utiliser en tant que vibromasseur clitoridien. De plus, son look est très sympathique, même si les finitions pourraient être encore améliorées, notamment la texture.

N’ayant pas testé d’autre oeuf vibrant, je ne saurai vous dire s’il est plus efficace qu’un autre ou pas. En tout cas, je n’ai pas été convaincue par ce type de jouet en général. Sur le papier, ça semble très amusant de porter un oeuf vibrant, mais dans la réalité, ça ne casse pas trois pattes à un canard.

Auteur

contact@serial-lover.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *