Sex toys

Test du kit pour moulage de pénis CloneBoy Dildo

  1. Serial Lover -
  2. Lingerie sexy : les quatres règles ! -
  3. Lingerie femme -
  4. Soutiens-gorge -
  5. Soutien-gorge moulé -
  6. Test du kit pour moulage de pénis CloneBoy Dildo

Si les pornstars se font souvent mouler les parties génitales pour créer des sextoys uniques, sachez qu’il est possible d’acheter des kits de clonage pour mouler votre pénis et en faire un dildo à votre image.

C’est le cas du kit CloneBoy Dildo, que notre partenaire Sextoys Addict a eu la bonne idée de nous envoyer pour que nous puissions le tester ! L’idée est très originale et nous nous sommes empressés de l’essayer. Voici un petit compte-rendu de notre séance de clonage de pénis.

Présentation du kit CloneBoy Dildo

Le kit de clonage de pénis CloneBoy Dildo est livré dans une longue boîte cylindrique contenant le nécessaire pour réaliser un moulage de votre pénis :

  • Deux sachets de poudre de moulage (gel 3D)
  • Un pot de silicone liquide
  • Un flacon de durcisseur
  • Une gaine en silicone/caoutchouc
  • Un cockring ajustable
  • Une spatule en bois
  • Un gant en plastique

C’est la boîte cylindrique qui servira de support pour créer le moulage. En plus des produits présents dans le kit, vous aurez besoin des objets suivants :

  • Une paire de ciseaux
  • Du scotch
  • De l’eau
  • Un verre doseur
  • Un récipient (saladier par exemple)
  • Un fouet ou un batteur électrique

La version que nous avons essayée est de couleur rose pâle mais il existe d’autres couleurs, ainsi que d’autres variantes : bougie, savon, plâtre et même vibrant.

Je n’ai pas trouvé le détail des composants des différents produits, mais quoi qu’il en soit, il est indiqué sur la notice qu’il faut utiliser le dildo avec un préservatif. De plus, le durcisseur est un produit assez nocif puisque la notice nous informe qu’il ne faut pas qu’il entre en contact avec la peau avant d’avoir été mélangé au silicone (d’où l’utilité du gant en plastique) et qu’il ne faut pas en respirer les émanations.

Avant de commencer à vous décrire comment nous avons procédé pour mouler le pénis de Monsieur, je tiens à préciser que nous n’avons pas été en mesure de prendre des photos pour vous montrer les différentes étapes. Pour remédier à cela, voici une vidéo de démonstration (en anglais) :

Description des opérations

Avant de véritablement commencer à créer notre moule, il a fallu préparer le matériel. La première étape est de récupérer le tube contenant tout le matériel et de l’ajuster un peu. La notice nous demande de le couper sur toute la longueur pour en réduire le diamètre à 6 cm. L’opération est un peu délicate à réaliser seul, il vaut mieux être deux pour pouvoir couper/tenir/scotcher le tout. Une fois le tube réduit à la bonne taille, il faut recouvrir l’une des extrémités à l’aide de la gaine qui est fournie afin de rendre le tout étanche une fois le pénis inséré et le gel 3D versé.

Pour la suite, il vaut mieux encore une fois être deux pour faciliter les choses. Pendant que Monsieur s’occupe de mettre son pénis en érection, je commence à préparer le gel 3D. Je verse un sachet de poudre dans un saladier et je prépare un demi litre d’eau dans un autre récipient.

C’est à partir de là que les choses deviennent un peu plus délicates. Une fois que Monsieur a une belle érection, il faut qu’il serre le cockring à la base de sa verge pour essayer de la maintenir le plus longtemps possible et qu’il glisse son pénis dans le tube à travers la gaine qui a été posée précédemment. Pendant ce temps, il faut mélanger énergiquement l’eau et la poudre pendant une minute. On dispose de deux minutes maximum pour verser la préparation dans le tube, tout autour du pénis, avant que le gel ne commence à durcir.

Une fois le gel 3D versé dans le tube, il faut faire attention à ce que le pénis reste bien droit et qu’il ne touche pas les bords du tube. Heureusement, vous disposez de deux essais pour réussir à faire le moule parfait puisque le kit contient deux sachets de poudre. Il est également possible d’en acheter de façon séparée si vous souhaitez recommencer. Le gel durcit en 3 à 4 minutes, ensuite vous pouvez retirer votre pénis.

Si vous êtes satisfait du résultat, vous pouvez passer à l’étape suivante, sinon, vous êtes bon pour recommencer ! En ce qui nous concerne, nous avons utilisé les deux sachets pour pouvoir choisir le mieux réussi, mais un troisième n’aurait pas été de trop.

Quand le moule est prêt, vous pouvez mélanger le silicone et le durcisseur à l’aide de la spatule en bois. Faites bien attention avec le durcisseur : pas de contact avec la peau, pas d’inhalations ! Mélangez doucement et portez le gant qui est fourni. Quand le mélange est homogène, vous pouvez le verser dans le moule.

Laissez le tout en position verticale et attendez 24 heures que ça prenne. La quantité de silicone est suffisante pour recréer un pénis de taille normale et même pour créer une base plate sur le dildo (bien utile pour l’utiliser avec un harnais !). Après 24h, démoulez votre pénis, lavez-le à l’eau et au savon, et enfin, savourez !

Résultats du moulage de pénis

Je dois dire que nous avons été agréablement surpris par le résultat de ce moulage du pénis de Monsieur. Les détails sont vraiment impressionnants, on peut voir chaque grain de peau de son pénis, son gland, son méat, son frein, etc. Le résultat est vraiment bluffant. Par contre, si on les met côte-à-côte, on remarque qu’ils ne sont pas identiques. Le moulage est plus petit et plus courbé. Cela est dû au fait qu’il n’est pas facile de conserver une érection bien droite pendant toute la procédure. De plus, comme il n’est pas possible de placer le tube vraiment à la base du pénis, on perd quelques centimètres.

Voici quelques photos en grand format pour vous rendre compte du résultat :

 

Conclusion

J’ai trouvé très amusant de réaliser un moulage du pénis de Monsieur. En effet, j’ai toujours fantasmé à l’idée d’avoir deux exemplaires de son pénis pour réaliser certains fantasmes comme être prise pendant une fellation, ou bien pour le sodomiser avec son propre pénis.

Nous avons d’ailleurs fait une tentative de pegging mais les sensations sont plutôt mitigées. Le dildo est assez rigide, plus qu’un sextoy « normal », et nous aurions préféré qu’il soit plus moelleux et plus flexible. Nous regrettons également de devoir l’utiliser avec un préservatif, à cause des produits pas forcément très sains utilisés pour sa conception.

Néanmoins, le résultat est encore une fois très réaliste, et ça peut faire une idée de cadeau très original à offrir à votre partenaire.

Auteur

contact@serial-lover.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *